SILLONS DU REGARD
installation et performance

en partenariat avec le Centre Européen de Poésie d'Avignon


Lire un poème

Le cheminement du regard suivant les lignes du texte semble tracer des sillons sur la page.

Là où une machine progresserait de signe en signe, de ligne en ligne selon un rythme et une humeur constantes, en allers et retours reguliers comme ceux d'un métronome, nos pratiques de lecture divergent. 

Notre parcours sur la page se dessine au rythme de notre pensée, de notre respiration.

ligne de désir

pause

accélération

détour

demi-tour

errance

danse de l'oeil et du sens

Si le sens d'un texte ne se complète qu'avec la lecture, il est probable que la qualité du mouvement de l'oeil, mi-réflexe, mi-volontaire, sa vitesse, sa régularité, soient des facteurs déterminants dans la compréhension. 

Peut-on  enseigner à une machine  cette notion de qualité de la lecture ?

Comment donner à percevoir une  typologie des pratiques intimes de lecture ? 

Comment recréer le texte à partir de la  chorégraphie du regard ?

Et si les sillons du regard dessinés sur la page du poème laissaient en changeant d'échelle une trace provisoire dans les locaux du Centre Européen de Poésie d'Avignon...

Une séquence de neuf fragments poétiques sur le thème du regard est donnée à lire aux visiteurs.

Pour chacun des textes, les trajets des lecteurs successifs sont mémorisés. 

Le champ de la page ainsi labouré et transposé dans le volume d'une pièce peut alors composer la scénographie et la partition d'une performance dansée.

Pour la première fois, le collectif Fossile transplante  son travail sur les arts numériques interactifs dans le champ du spectacle vivant. Au croisement de leurs parcours respectifs par le jeu (marionnette, danse butô, clown), la mise en scène, la musique live, Patrice Colet, Lili Mamath et Samuel Racine proposent avec "Sillons du regard" une installation participative doublée d'une performance cocasse et poignante. Le texte, animé par des procédés d'interaction en temps réel, devient tour à tour partenaire, accessoire ou décor pour raconter le processus intime de la lecture, ses jeux de miroirs, l'interpénétration du corps et de la langue.

L'installation :


Dans la continuité des travaux précédents du collectif, la scénographie de l'installation reprend une structure double : un espace déambulatoire collectif et une zone d'interaction individuelle. Par un œilleton percé dans une boîte noire, le visiteur peut lire une séquence de neuf citations sur le thème de l'œil, du regard et de la lecture. Le trajet de l'œil du lecteur parcourant chaque page est enregistré et affiché sous la forme d'un point de lumière dont le mouvement révèle peu à peu le texte lu. Les itinéraires parcourus par les différents lecteurs sur les textes du corpus sont rediffusés simultanément sur les murs de la salle. Les faisceaux de lignes animées projetés en perspective donnent à voir pour chaque texte le rythme et les errances du regard qui varient selon les lecteurs.

L'installation est  présentée en alternance selon deux modes :


La performance :


Pour chacun des neuf textes présentés dans l'installation, les visiteurs ont enregistré une série de trajets de lecture. La performance dérive ce matériau textuel et visuel dans une série de tableaux. A chaque texte sont associés une image et un mouvement chorégraphique, une représentation symbolique du rapport entre le lecteur et le texte. L'ordre de présentation des tableaux est choisi par le public avant le début de la performance. Les deux performers, alternant l'interprétation corporelle et l'accompagnement visuel et sonore jouent ainsi chaque soir une représentation différente.

Sillons du Regard - Trailer from le Collectif Fossile on Vimeo.

Sillons du Regard - excerpt from le Collectif Fossile on Vimeo.